15 novembre 2006

Revue de Presse

L'histoire professionnelle de Françoise Puyatier et de la Luch'arts Cie a été jalonnée de nombreux articles de presse aussi bien dans les médias locaux (La Dépêche du Midi, Toulouse Mag...) que nationaux (Le Monde). En voici quelques exemples...

depeche_puerto      Toulouse_femmes  D_peche_TNT  presse_Tnt
La Dépêche du Midi           Toulouse Mag            
La Dépêche du Midi              Le Monde      

stage  esart_p_da  stage_pamiers
La Dépêche du Midi               La Dépêche du Midi               La Dépêche du Midi   

mojemonos_spectacle    esart_enseignement
    Mojemonos            La Dépêche du Midi   

Les Stars et la mode |

Haute couture sous le signe de la Vierge Noire

               

Christian Lacroix, Franck Sorbier et Jean-Charles de Castelbajac rhabillent La Madone

                                                                                    

Christian Lacroix, Franck Sorbier et Jean-Charles de Castelbajac rhabillent La Madone

 

 

                

Si Jean-Paul Gaultier a dessiné le bustier aux bonnets coniques de Madonna, d’autres grands noms de la mode préfèrent relooker La Madone

 

Loin des catwalks de Paris, New-York et Milan, la basilique Notre-Dame de la Daurade a de quoi faire pâlir d’envie les fashionistas.

 

Icône locale et figure de la fécondité, La Vierge Noire de Toulouse vient d’ajouter six toilettes siglées à son vestiaire qui en comptait déjà douze. Un dressing qui devenait un tantinet obsolète, puisqu’aucune nouveauté n’y avait été intégrée durant le XXe siècle…


«Depuis toujours, les particuliers offraient des robes à la Vierge noire en signe de dévotion. Au Moyen-âge, on découpait même des morceaux de son manteau pour s'assurer de sa protection pendant la maternité [...] Aujourd'hui encore, nous avons un millier de demandes chaque année pour avoir un morceau de ruban de la vierge. Mais, au XXe siècle, il y a eu peu de dons», explique René Souriac, président de l'Association pour la promotion du patrimoine de la Daurade qui, en 2008, a lancé un grand appel aux couturiers de renom afin de renouveler les tenues de la génitrice de Jésus-Christ.
Des prières qui ont trouvé écho dans le cœur de créateurs comme Christian Lacroix, Franck Sorbier, Jean-Charles de Castelbajac et Jean-Michel Broc.


«Nous y allions sur la pointe des pieds, mais ils nous ont presque remerciés de leur donner la possibilité de faire ces robes», confesse à 20minutes.fr, Annie Dreuille, une des bénévoles à l'origine du projet. Contactée par le même site, Isabelle Tartière, présidente de la maison Franck Sorbier explique: «Nous avons été conquis et avons répondu présents, car Franck a toujours eu la volonté d'habiller une vierge. Pour nous, ce n'est pas un objet de représentation, mais bien le respect et la sauvegarde d'un patrimoine que nous essayons, en tant qu'artisans, de perpétuer».


Malgré les difficultés actuelles du secteur du luxe, chaque ponte du style a confectionné son vêtement dans la plus pure tradition. Les nouvelles panoplies de Marie seront conservées précieusement dans un placard de la basilique. Tour à tour, selon les temps liturgiques et les couleurs qui y sont associés, la Vierge Noire revêtira telle ou telle pièces prestigieuse, «tendance» ou griffé.


La présentation de ces parures donnera lieu à une cérémonie en grande pompe le 14 novembre, à 18h, avec chant de louanges à Sainte Vierge et lecture du Coran dans l'église de la Daurade.«Nous croyons que l'art appartient à tous, au-delà des croyances religieuses. C'est pour cela que nous avons conçu ce spectacle non pas comme une messe, mais comme une manifestation pour que tout le monde puisse venir», a sermonné Marcel Baurier, vice-président de l'association et ancien curé de la paroisse, interrogé par à La Dépêche.


Cette messe de la mode intègrera aussi la lecture de deux textes inédits du chanteur Claude Nougaro et de l'écrivain José Cabanis, par deux comédiens: Gérard Pollet et Chantal Peyrieres.


Bref, création, évolution et multiculturalisme réunis, avec la bénédiction de l’Esprit!


J.B

Dimanche 8 novembre 2009


Publié le 04/11/2009 09:37 | Maité Sanchez La Dépèche du Midi Toulouse

Six nouvelles robes pour la Vierge noire

Mode. Présentation le 14 novembre.

La robe proposée par Franck Sorbier. Photo DDM Thierry Bordas.

La robe proposée par Franck Sorbier. Photo DDM Thierry Bordas.
DDM

La vierge noire de la Daurade a rafraîchi sa garde-robe, avec six nouvelles toilettes qui s'ajoutent aux douze déjà existantes. Une garde-robe qui était devenue obsolète puisqu'aucune robe n'a été confectionnée durant le XXe siècle. Fin septembre 2008, l'Association pour la Promotion du Patrimoine de la Daurade a lancé un appel aux couturiers professionnels et amateurs, pour créer de nouveaux habits pour la vierge. Christian Lacroix, Franck Sorbier, Jean-Charles de Castelbajac, Jean-Michel Broc ont répondu favorablement et ont mis leur savoir-faire au service de Notre Dame de la Daurade, qui offrira bientôt une image plus moderne avec des tenues adaptées au XXIe siècle. La création toulousaine est également présente avec la participation de Françoise Navarre et les élèves du Lycée Myriam dont le projet d'études a été précisément l'élaboration de cette robe.

Pour les présenter au public, le 14 novembre, l'association a confié à Françoise Puyatier, de la compagnie Luch'Arts, une mise en scène des robes dans le cadre d'un spectacle multiculturel avec le chant de louanges à Marie et la lecture du Coran dans la basilique de la Daurade. « Nous croyons que l'art appartient à tous, au-delà des croyances religieuses. C'est pour cela que nous avons conçu ce spectacle non pas comme une messe, mais comme une manifestation pour que tout le monde puisse venir », explique Marcel Baurier, vice-président de l'association et ancien curé de la Daurade.

Le spectacle intègrera aussi la lecture de deux textes inédits du chanteur Claude Nougaro et de l'écrivain José Cabanis, par deux comédiens : Gérard Pollet et Chantal Peyrieres. Les portes de la basilique seront ouvertes à partir de 17 h 15 et le spectacle commencera à 18 heures.

« Haute création sous le signe de Marie », le 14 novembre à partir de 18 heures à la Basilique de la Daurade.


Publié le 16/11/2009 08:47 | S. Grasso

La Daurade. Haute-couture pour la Vierge noire

Spectacle. A la Daurade, elle dévoile sa garde-robe se dévoile au public.

La Daurade. Haute-couture pour la Vierge noire

La Daurade. Haute-couture pour la Vierge noire

«C'est un moment très émouvant», lance une visiteuse en attendant de pénétrer samedi soir dans les coulisses de l'église de la Daurade pour découvrir la garde-robe de la Vierge Noire dans une mise en scène splendide, signée Françoise Puyatier de la compagnie Luch'Arts. « Ces robes sont de vrais joyaux offerts à Marie ». Tandis que retentit en écho le poème de Claude Nougaro, « Il faut tourner la page », récité par Gérard Pollet, cette présentation haute en couleurs remonte les fils d'une histoire démarrée il y a un an par l'A.P.P.D, (Association pour la promotion du patrimoine de la Daurade), par Annie Dreuille et Marie-Thérèse Miquel : « C'est une exposition éphémère que nous proposons aux Toulousains, expliquent celles-ci, ces robes anciennes de la Vierge Noire et les autres dessinées par différents stylistes signent un moment fort de l'histoire de cette église ».

Au total, sept robes neuves, réalisées par Jean-Charles de Castelbajac, Françoise Navarre, Franck Sorbier ou le lycée professionnel Myriam et cinq robes anciennes révèlent leur splendeur.

Public curieux

Parmi ces tenues précieuses, parfois offertes par des particuliers, celles du styliste parisien, Jean-Michel Broc. « Le public est curieux de découvrir ces tenues conçues entre passé et futur », explique-t-il.

Les deux robes dessinées par ce créateur ont fait l'unanimité. La première d'un rouge vif symbolise la liturgie. La seconde virginale semble surgir d'un conte de fée.

Tandis que le public déambule, les notes de l'Ave Maria composé par Jacques Jacno, inonde l'église d'un tempo universel.

Lovée dans le chœur, pour son premier « défilé » la Vierge Noire porte une robe en tissu d'or sur âme de carton, loin de la tenue de combat, « Battle-dress » en tissu brillant créée par Jean-Charles de Castelbajac, symbolisant une Vierge de Paix. Autant de robes aux couleurs différentes que portera Marie selon la période liturgique : violet en temps de Carême ou rouge pour la Pentecôte.

 


salsa toulouse, toulouse salsa, salsa à Toulouse, salsa a Toulouse, salsa à toulouse, salsa a toulouse, cours de salsa, cours salsa, cours salsa toulouse, cours de salsa à toulouse

 

Posté par inprecor2 à 00:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Revue de Presse

    QUEL TALENT...

    Ce site est super bienfait. Couleurs, interactivité, infos sont parfaites.

    Posté par JERONIMO, 04 mai 2007 à 19:20 | | Répondre
Nouveau commentaire